Elle m'a dit qu'elle avait pas envie de devenir grande. Elle m'a dit qu'elle avait pas envie de devenir grande parce que ça voudrait dire que papa et maman ils seraient mort. Elle m'a dit qu'elle trouvait ça nul d'être grande. Et putain qu'est-ce que j'ai eu envie de pleurer. Oui, ma chérie, moi non plus j'ai pas envie de devenir grande si tu savais, et si tu savais ce qui t'attends. Si seulement il existait un moyen de te protéger de toute cette merde. Peut-être que tu passeras au travers. Ou pas. 

Elle m'a dit que la mort lui faisait peur. Et j'ai rétorqué que moi, elle me faisait pas peur la mort. C'est ma copine la mort tu sais. Tu verras, tu verras que peut-être un jour tu la verras sous un visage différent. L'autre côté. J'ai pas peur de la mort. Regarde autour de toi, tu les vois? Tu les vois tous ces monstres qui t'épient et t'observent? Tu les vois tous ces monstres qui avaient l'habitude de se cacher sous ton lit, et qui maintenant te poursuivent partout? Et t'as beau courir, putain, t'as beau courir de toutes tes forces, ils sont là, ils sont toujours là à essayer de te manger toute crue. Et t'as peur, tu flippes ta race, t'as envie de hurler, de t'enfuir, de te cacher quelque part, et tu fermes les yeux très fort, tu pries pour qu'ils disparaissent, pour que ce cauchemar prenne fin. Mais quand tu ouvres les yeux, ils sont toujours là. Et t'as beau appeler à l'aide, personne n'entend tes hurlements de terreur. 

Quand j'étais petite, j'étais persuadée que ma couette me protégeait de tout, des monstres aussi. Je pensais que c'était une sorte de carapace magique qui m'epêcherait d'être dévorée ou enlevée. Puis, j'ai grandis. Et regarde-nous maintenant, enlacés là-dessous, à crier, à pleurer, à prier pour que ça s'arrête. Quand le rêve tourne au cauchemar, qu'est-ce qu'on peut faire pour que ça s'arrête? Parce-que j'ai beau me pincer, m'arracher la peau, je me réveille pas. 

Elle m'a dit que son doudou la protège des mauvais rêves. Et je suis là à serrer le mien contre moi, les ongles entrant dans la peau, en me demandant si le mien me protégera aussi. 

 " Hit me! Hit me again! C'mon! I'm not scared! I'm not scared! I wanna feel something! Hit me Cook! I'm not scared!"

large-3

Tes amis deviendront tes ennemis. Le rose est tourné au noir. Le soleil a laissé place à la lune. Regarde ton visage, regarde comme il est faux. Tu vois ce sourire, je sais qu'il est faux, je sais que tu dois te mordre la lèvre pour empêcher les larmes de rouler le long de tes joues et que ton mascara ne dégouline. Je sais que tu dois continuer à sourire à chaque instant, alors que tu hurles à l'intérieur. je sais que tu dois allumer la musique à fond pour couvrir tes cris. Je sais que ton regard si fier, n'est en réalité qu'un regard brisé. Je sais que des fois, tu pleures tellement que t'as du mal à respirer. Je sais que tu pries Dieu de faire cesser ce calvaire. Je sais que chaque jour, chaque minute, tu tiens le coup. Je sais que tu es obligé de faire bonne figure et de ne pas t'effondrer devant eux. Je sais. 

Mais pas eux.

Elle m'a dit que si on courrait très très vite, peut-être qu'on arriverait à s'envoler. Alors on a essayé. Oh, j'ai prié pour m'envoler, pour m'envoler loin d'ici et plus jamais revenir. Mais on s'est pas envolées. Non, on est restées au sol.

On a pas de valeur. Regarde-nous. On est rien. Absolument rien. C'est eux qui l'ont dis. On est rien. Mais moi je veux être quelque chose pour quelqu'un. Je veux signifier, je veux être éternelle. Je veux te manquer, je veux un sourire et des regards. Je veux des larmes et une voix qui me dit de tenir bon. Je veux un hurlement de terreur, je veux une violence qui fait mal. Je veux haine et amour entrelacés. Je veux un mot. Je veux une caresse et une gifle. Je veux que tu viennes me chercher là où tu m'as laissé. Je veux qu'on s'en aille. Je veux courir jusqu'à épuisement. Je veux que tu tues les monstres et que ta voix fasse taire les voix. Je veux que tes bras chassent Cat et Sue et Perrie, je veux ton poing dans leurs gueules, je veux que tu leur craches dessus et qu'on les regarde mourir en s'embrassant. Je veux ton rire et mes larmes, je veux notre bonheur et notre malheur, je veux tout ça moi.

Je voudrais simplement vivre un peu. 

"The voices, the voices! There're here again! Make them go! The voices! Please!"

Wake up Stiles, wake up!

 

"We were special remember? Everything's so fragile...I could be dead in a second."

large-1

large